Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Amour qui vois

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578
Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 121).

LXXIII.




Amour qui vois assez mes pensers descouvers,
Et les pas retracez dont tu ourdis la trame,
Sonde jusqu'au profond & mon cueur & mon ame,
Comme ils sont agitez des orages divers.

Voy comme en te suivant mille brandons couverts,
Consommant ma vigueur par qui mon sang s'enflame,
Voy ma fidellité contre l'injuste blasme,
Et ce que ta rigueur me fait peindre en ces vers.

La helas je voy bien le feu qui me rallume,
Mais mon dos n'est garni d'une divine plume,
Pour te suivre en fuyant ou te guide ton vueil.

Qu'attendray-je de toy si je fais le rebelle,
Et que puis-je esperer si je te suis fidelle,
Sinon, o fier destin, la voute d'un cercueil ?