Mémoires d’une ex-palladiste parfaite, initiée, indépendante/03/Hymne à Jeanne d’Arc

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

HYMNE À JEANNE D’ARC

(Contre la Franc-Maçonnerie)




I

  Sublime enfant de la Lorraine,
  Nous t’implorons à deux genoux ;
  Reviens, sois notre capitaine.
  Tu réponds : « Français, levez-vous !
  « Dans la ville et dans la bourgade,
  « Mettez vos cœurs à l’unisson ;
  « L’heure a sonné de la croisade
  « Contre l’ennemi franc-maçon ! »

Chœur[1]

Gloire à Jeanne ! gloire !
Par Dieu, la victoire
Est aux nobles cœurs.
Élevons nos cœurs !
Nous serons vainqueurs !
Gloire à Jeanne ! gloire ! (bis)

Gloire !
II

  Noms de Jésus et de Marie,
  Par vous, nous serons les vainqueurs.
  L’infernale maçonnerie
  A mis le comble à nos malheurs ;
  Hardi ! car voilà trop d’outrages !…
  De Jeanne écoutons la leçon.
  Hardi ! réveillons nos courages ;
  L’ennemi, c’est le franc-maçon !

Chœur :

Gloire à Jeanne ! etc.

III

  Des sombres hordes maçonniques
  Sachons déjouer les complots.
  Pour Dieu, marchons, francs catholiques,
  Contre Satan et ses suppôts !
  L’espoir est rentré dans nos âmes ;
  Point ne faut subir la rançon.
  Jeanne a parlé : sus aux infâmes !
  L’ennemi, c’est le franc-maçon !

Chœur :

Gloire à Jeanne ! etc.

IV

  L’ennemi, dans son noir repaire,
  Se dit maître de notre sort.
  Ô Jeanne d’Arc, en cette guerre,
  L’enjeu, c’est la vie ou la mort.
  Bataille ! et suivons ton exemple,
  Ou lentement nous périssons.
  De Satan détruisons le temple !
  Dieu le veut ! plus de francs-maçons !

Chœur :

Gloire à Jeanne ! etc.

15-22 août 1895.

  1. La facture de la musique permet de maintenir ou de supprimer le chœur, à volonté.