Odes (Horace, Séguier)/I/36 - Sur le retour de Plotius Numida

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Odes et Épodes et Chants séculaires
Traduction par M. le Comte de Séguier.
A. Quantin (p. 48-49).


XXXVI

SUR LE RETOUR DE PLOTIUS NUMIDA


      Remercions par notre encens,
Des luths joyeux, une tendre victime,
      De Numida les dieux puissants.
Il revient sauf de l’Hespérie ultime,

      Et ses baisers couvrent pressants
Ses chers amis, mais surtout son intime
      Lamia, car leurs fronts naissants
Du même maître ont subi le régime,
      Plus tard ensemble adolescents.
Marquons de blanc ce jour qu’heureux j’estime :
      Amphores, coulez en tous sens ;
Qu’en Saliens à la danse on s’anime ;
      Sur Bassus, en coups incessants,
Que Damalis, la buveuse, ne prime,
      Et que les lis resplendissants,
L’ache et la rose ornent la fête opime.
      A Damalis tous, languissants,
Feront la cour ; mais Damalis, sublime,
      De ses bras, lierres caressants,
N’entourera que l’amant légitime.