Odes (Horace, Séguier)/I/3 - Au vaisseau qui portait Virgile en Attique

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
françaisLatina
Odes et Épodes et Chants séculaires
Traduction par M. le Comte de Séguier.
A. Quantin (p. 5-7).

III

Au vaisseau qui portait Virgile en Attique



De Vénus te guident l’étoile
Et des Gémeaux les astres fortunés !
Qu’Éole garde pour ta voile,
Hors l’Iapyx, tous ses vents enchaînés,

Ô nef qui me dois de Virgile
Le cher dépôt ! Ah ! rends-le, par pitié,
Sain et sauf au pays d’Eschyle
Et de mon âme épargne la moitié !
Il eut un cœur bardé de chêne,
De triple airain, le premier dont l’esquif
Croisa, frêle, la mer hautaine,
Sans redouter l’Aquilon destructif
Choqué par son rival d’Afrique,
Ni le Taureau pleureur, ni l’indompté
Notus, roi de l’Adriatique
Qu’il bouleverse ou calme à volonté.
Quelle mort put effrayer l’être
Qui vit, l’œil sec, monstres neptuniens,
Flots turgescents, abîme traître,
Infâmes rocs acrocérauniens ?
La Providence entre les terres
En vain a mis l’Océan diviseur,
Si de ses plaines solitaires
D’âpres vaisseaux bravent la sainte horreur.
Hardie en tout, la race humaine
Se précipite au sentier défendu
Hardiesse prométhéenne,
Le feu divin chez les peuples t’est dû !
Après ce vol fait sous les dômes
Éthéréens, fondirent ici-bas
Fièvres, maigreur, hideux symptômes,
Et la lenteur première du Trépas
Devint une course effrénée.
Dans l’air Dédale émit, comme aviron,

Une aile aux hommes non donnée ;
L’œuvre d’Hercule a forcé l’Achéron.

Rien d’ardu pour l’humaine espèce ;
Notre démence escalade les cieux,
Et nos forfaits arment sans cesse
De ses carreaux Jupiter furieux.



Liber I
Carmen III
23 a.Ch.n.

Fairytale left blue.png I, II I, IV Fairytale right blue.png

Sic te diva potens Cypri,
Sic fratres Helenae, lucida sidera,
Ventorumque regat pater
Obstrictis aliis praeter Iapyga,

Navis, quae tibi creditum       5
Debes Vergilium ; finibus Atticis
Reddas incolumem, precor,
Et serves animae dimidium meae.

Illi robur et aes triplex
Circa pectus erat, qui fragilem truci       10
Commisit pelago ratem
Primus : nec timuit praecipitem Africum

Decertantem Aquilonibus
Nec tristis Hyadas nec rabiem Noti,
Quo non arbiter Hadriae       15
Maior, tollere seu ponere volt freta.

Quem mortis timuit gradum
Qui siccis oculis monstra natantia,
Qui vidit mare turbidum et
Infamis scopulos Acroceraunia?       20

Nequiquam deus abscidit
Prudens Oceano dissociabili
Terras, si tamen impiae
Non tangenda rates transiliunt vada.

Audax omnia perpeti       25
Gens humana ruit per vetitum nefas.
Audax Iapeti genus
Ignem fraude mala gentibus intulit.

Post ignem aetheria domo
Subductum, macies et nova febrium       30
Terris incubuit cohors
Semotique prius tarda necessitas

Leti corripuit gradum.
Expertus vacuum Daedalus aera
Pennis non homini datis ;       35
Perrupit Acheronta Herculeus labor.

Nil mortalibus ardui est ;
Caelum ipsum petimus stultitia, neque
Per nostrum patimur scelus
Iracunda Iovem ponere fulmina.       40

Fairytale left blue.png I, II I, IV Fairytale right blue.png