Ronde flamande

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher




 

À Mademoiselle Mauté de Fleurville.



Si j’étais roi de la forêt,
   Je mettrais une couronne
Toute d’or ; en velours bleuet
       J’aurais un trône,

En velours bleu, garni d’argent
   Comme un livre de prière,
J’aurais un verre en diamant
       Rempli de bière,


Rempli de bière ou de vin blanc.
   Je dormirais sur des roses.
Dire qu’un roi peut avoir tant
       De belles choses.

                            *

Dire qu’un roi prend quand il veut
   La plus belle fille au monde
Dont les yeux sont du plus beau bleu,
       Et la plus blonde,

Avec des tresses comme en a
   Jusqu’aux genoux, Marguerite.
Si j’étais roi, c’est celle-là
       Que j’aurais vite.

                            *

J’irais la prendre à son jardin,
   Sur l’eau, dans ma barque noire,
Mât de nacre et voile en satin.
       Rames d’ivoire.


Satin blanc, nacre et câbles d’or...
   Des flûtes, des mandolines
Pour bercer la belle qui dort
       Sur des hermines !

                            *

Hermine, agrès d’or et d’argent,
   Doux concert, barque d’ébène,
Couronne et verre en diamant...
       J’en suis en peine.

Je n’ai que mon cœur de garçon.
   Marguerite se contente
D’être ma reine en la chanson
       Que je lui chante.