Différences entre les versions de « Poème de l’amour/117 »

Aller à la navigation Aller à la recherche
446 octets supprimés ,  il y a 10 ans
m
Phe: split
m (match et typographie)
m (Phe: split)
}}
 
==[[Page:Noailles - Poème de l’amour, 1924.djvu/145]]==
{{TextQuality|75%}}<div class='text'><poem>
 
<pages index==[[Page:"Noailles - Poème de l’amour, 1924.djvu/" from=145]]= to=145 />
La bonté, n’étant pas l’excès
De l’amour, fait souffrir souvent ;
Tant de douceur est décevant,
On doute, on soupçonne, on ne sait.
 
— Ces mots patients, ce besoin
De ne pas nuire à ce qu’on aime
Interloquent les cœurs extrêmes
Qui, pouvant mieux, n’ont pas de soins
Envers l’auguste passion
Qui hait les élans retenus.
 
— Je songe aux jours où j’ai connu
Ta cruelle abnégation…
 
</poem>
739 460

modifications

Menu de navigation