Traité de la peinture (Cennini)/CLXX

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CLXX.Comment on moule une monnaie en cire ou en pâte.

Si tu veux mouler des Sainte-Hélènes [1], tu peux le faire en cire ou en pâte. Fais-les sécher ; délaie du souffre ; tu le jetteras dans les empreintes, ce sera fait. Si tu voulais qu’elles fussent entièrement de pâte, mêles-y du minium broyé, c’est-à-dire mêle avec la pâte la poudre sèche, et fais-la épaisse à ta volonté, comme bon te semble.

  1. Antonio Maria Biscioni, dans ses notes sur le Dante, a écrit sur les Sainte-Hélène, ou Santelène, monnaie d’or ou de cuivre, qui avait cours au temps du Dante, comme les bisanti et les ruote. Biscioni veut qu’elles aient pris leur nom Santelène de l’île de Sainte-Hélène, aujourd’hui Santorini, dans l’Archipel, où on les frappait. Cennino prend ici le mot Santelène dans son sens générique pour signifier quelque monnaie que ce soit, comme l’a fait le Dante dans l’endroit annoté. (Cav. Tambroni.)