Utilisateur:Bécarre/Sigle

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un sigle est une « réduction graphique puis orale d'un mot ou d'une suite de mots » (Lacroux, Orthotypographie.).

Un sigle constitue un mot, prononcé soit en épelant ses lettres, soit en le lisant comme un mot (c'est alors un acronyme). Lorsque l'épellation est de rigueur, certains préconisent de conserver le point abréviatif pour toutes les lettres qui sont les initiales d'un mot (de façon à ce qu'il n'y ait point ambigüité sur la façon de prononcer), d'autres préconisent de ne pas mettre de point abréviatif en toutes circonstances. On s'attachera donc à respecter l'usage du texte numérisé.

À l'inverse, si les points abréviatifs sont présents alors que le mot est un acronyme, il faudra rechercher si à l'époque de l'édition, le mot était un acronyme ou pas encore, avant de s'autoriser à corriger.

Pour les acronymes, certains peuvent contenir un mélange de lettres initiales et non-initiales, comme « Afnor » (Association française de normalisation). Dans ce cas, le sigle prend une majuscule initiale et les autres lettres sont en minuscule : on n'écrit pas « AFNor », ni « BeNeLux ». Cependant, si c'est écrit comme tel par l'auteur, il s'agit d'une volonté délibérée et on ne corrigera pas.

Un sigle étant un mot, il n'admet pas d'espace en son sein. Si tel est le cas dans le fac similé, il faudra corriger, après s'être assuré qu'à l'époque, il s'agissait bien d'un sigle et non d'une abréviation (une abréviation est purement graphique (donc non orale), donc contient des espaces et tous les signes de ponctuation adéquats — exemples : « c.-à-d. », « p. ex. » — si elle est composée de plusieurs mots).

Se pose aussi la question de l'accentuation des lettres d'un sigle. Lorsque le sigle est un acronyme, doit-on l'accentuer conformément aux règles de l'accentuation des mots, ou doit-on conserver l'accentuation que chaque lettre avait originellement ? Doit-on écrire : « Bénélux » ou « Benelux » ? Je serais partisan, pour les acronymes donc, de privilégier l'accentuation correspondant à la prononciation du sigle, donc ici : « Bénélux » ; cela me parait adéquat pour un acronyme. Cependant, chacun a son idée, et « Benelux » n'a bien sûr pas à être corrigé dans le cadre de Wikisource.

Concernant les sigles qui ne sont pas des acronymes, la logique voudrait que les lettres conservent leur accentuation originelle : « É.D.F. », « C.É.E. », « O.C.D.É. ». Cependant, il est tellement d'usage de prononcer « O.C.D.E. », « C.E.E. », qu'il ne me semble pas opportun et même erroné de faire une telle correction : l'usage prévaut.