Le Pèlerin passionné, Hugo, Thomas Jaggard, 1599

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher


Le Pèlerin passionné


Sous ce titre de fantaisie, le Pèlerin passionné, un libraire, nommé Thomas Jaggard, édita en 1599 les pièces de vers ici réunies, après avoir mis le nom de Shakespeare en tête de cette compilation incohérente. La critique est aujourd'hui unanime pour déclarer que la plupart de ces pièces ont été faussement attribuées à notre poète. C'est tout au plus si nous pouvons reconnaître la main du maître dans cinq ou six de ces opuscules, qui paraissent n'avoir été publiés sous ce nom glorieux que dans un but de spéculation frauduleuse. — F.V.H.


  1. « Quand ma bien-aimée me jure qu’elle est faite de pureté » (texte imparfait du Sonnet 138 de William Shakespeare)
  2. « J’ai deux amours : l’un, ma consolation ; l’autre, mon désespoir » (texte imparfait du Sonnet 144 de William Shakespeare)
  3. « N’est-ce pas la céleste rhétorique de ton regard » (tiré des Peines d’amour perdues de William Shakespeare)
  4. « La tendre Cythérée, assise au bord d’un ruisseau »
  5. « Si l’amour me rend parjure, comment puis-je jurer d’aimer ? » (tiré des Peines d’amour perdues de William Shakespeare)
  6. « À peine le soleil avait-il séché la rosée matinale »
  7. « Jolie est ma bien-aimée, mais moins jolie que capricieuse »
  8. « Si musique et douce poésie s’accordent » ; par Richard Barnfield
  9. « Belle était la matinée où apparut la belle reine d’amour »
  10. « Rose embaumée, charmante fleur, cueillie avant l’heure, trop vite flétrie ! »
  11. « Vénus, ayant le jeune Adonis assis près d’elle » ; par Bartholomew Griffin
  12. « La vieillesse voûtée et la jeunesse ne peuvent vivre ensemble »
  13. « La beauté n’est qu’un bien futile et douteux »
  14. « Bonne nuit et bon repos ! Ah ! souhait stérile ! »
  15. « C’était la fille d’un gentilhomme, la plus jolie entre trois »
  16. « Un jour, hélas ! un jour » (tiré des Peines d’amour perdues de William Shakespeare)
  17. « Mes troupeaux n’engraissent pas »
  18. « Quand tu as choisi des yeux ta belle »
  19. « Viens vivre avec moi » (texte imparfait de "l’Amoureux Berger à sa bergère" de Christopher Marlowe)
  20. « C’était un jour du joyeux mois de mai » ; par Richard Barnfield