Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 1.djvu/22

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PRÉFACE

DE

ROBINSON CRUSOË.


Selon la maxime très-véritable des philosophes, ce qui est le premier dans l’intention, est le dernier dans l’exécution. Conformément à ce principe, je me trouve obligé d’avouer au lecteur que ce présent ouvrage n’est pas proprement l’effet & la suite de mes deux premiers volumes ; mais que ces premiers volumes son plutôt l’effet de celui-ci : la raison en est claire ; la fable est toujours faite pour la morale, & non pas la morale pour la fable.

Il m’est revenu que la partie envieuse & mal intentionnée du public, a fait quelqu’objections contre mes premiers volumes, sous prétexte que ce n’est qu’une fiction, que les noms en sont empruntés, & que tout en est parfaitement romanesque. On soutient que les héros & le lieu sont inventés, & que jamais la vie d’un homme n’a été véritablement sujette aux révolutions que j’ai décrites ; en