Page:Béranger - Chansons anciennes et posthumes.djvu/538

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MADAME MÈRE [1]


Air :


La noble dame, en son palais de Rome,
Aime à filer ; car, bien jeune, autrefois,
Elle filait en allaitant cet homme
Qui depuis l’entoura de reines et de rois.

  1. Mme Lætitia Bonaparte, qu’au temps de l’empire on appelait Madame Mère, habitait à Rome un palais, le seul qui ne fût pas illuminé lors des fêtes données par le pape à l’empereur François, père de Marie-Louise. Devenue presque aveugle, Madame s’occupait à filer, usage de sa jeunesse, m’a-t-on dit, et des femmes corses, même d’une condition élevée.

    Entourée du respect de tous, elle avait avec elle une vieille servante d’Ajaccio, qui l’avait aidée à élever ses nombreux enfants, et qui jouissait de l’intimité due à un si long attachement.