Page:Banville - Camées parisiens, s3, 1873.djvu/142

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VI

MADAME LEROY (URBAIN)

____


Je voudrais indiquer d’un trait net et résolu une des figures qui se sont imposées à l’attention pendant que se déroulait la Tragédie étonnante et sinistre qui a suivi l’horrible poëme de la guerre, et celle-ci ne me semble pas manquer des conditions particulières de beauté qui doivent tenter le regard curieux de l’artiste. Madame Leroy est une blonde énergique, c’est-à-dire qu’elle se rapporte à l’un des types les plus compliqués et les plus inattendus de la race humaine. Son visage attire par une remarquable expression de