Page:Banville - Camées parisiens, s3, 1873.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



IV

MARIQUITA

____



Éclair, flamme, feu follet, vision de paillettes frissonnantes et de diamants d’un regard noir envolés dans le tourbillon de la danse folle, cette toute petite fée endiablée, tantôt séduisante et furieuse, bondit, s’enfuit, glisse sur les feuilles peintes et, comme une poussière d’or, s’élance et voltige dans un rayon ; et de là, elle vous sourit avec son regard de feu, avec sa toute petite bouche écarlate ; et la lumière des flam-