Page:Banville - Contes bourgeois, 1885.djvu/104

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bien qu’il n’ait jamais quitté Chinon, il sait par cœur les Champs-Élysées et le boulevard Montmartre. C’est avec lui qu’il y aura une formidable danse des écus, pour laquelle on accorde déjà les violons !