Page:Banville - Les Belles Poupées, 1888.djvu/108

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Reporté dans son lit, il y mourut, les yeux remplis de jaune, de gris clair et de rose, et l’âme pleine de joie.