Page:Basset - Contes populaires d’Afrique, 1903.djvu/121

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





35

LE CORBEAU ET LES OISEAUX [1]


Le corbeau et les oiseaux se réunirent en conseil et parlèrent ensemble. Après maint et maint discours, le corbeau leur dit :

— Arrêtez et asseyez-vous.

— Qu’as-tu à nous proposer ? lui demandèrent les oiseaux.

— Que ceux qui sont plus petits que moi mangent des légumes et les plus grands de la viande.

La proposition fut acceptée et depuis lors, le corbeau mange aussi bien des légumes que de la viande sans contrevenir à l’arrangement.

  1. Schleicher, Die Somali-Sprache, Berlin, 1892, in-8, p. 4-5.