Page:Bassompierre - Journal de ma vie, 1.djvu/116

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


teni[1], et puis je devins amoureux de la Raverie : le roy le devint aussy de madame de Boinville[2] et de Mlle Clin[3].

Mars. - Mr de Savoye partit vers la my-caresme[4]. Le roy le fut conduire a une lieue de Paris, et s’en alla faire ses pasques a Fontainebleau, ou peu apres se fit la conference en la salle des estuves sur la verification des articles du livre de Mr du Plessis Mornay contre la messe, ou je me trouvay[5]. Mr de Vaudemont l’y vint trouver.

Avril. - Je m’en allay voir ma mere en Lorraine ou je ne demeuray que huit jours.

May. - Puis le roy estant venu faire ses adieux[6] aux princesses a Paris, son desmariement estant fait avesques la reine Marguerite, et son mariage conclu avesques la princesse Marie de Medicis, il s’achemina a Lion en poste, ayant envoyé la court devant, l’attendre a Moulins, ou il sejourna quinse jours aupres de la reine Louyse, a cause, principalement, de la Bourdaisiere, qu’il aymoit.

  1. Sans doute madame de Santeny pour laquelle le roi fit construire le château d’Ormesson.
  2. Isabelle Potier, fille de Nicolas Potier, seigneur de Blancmesnil, et d’Isabeau Baillet, mariée à Oudart Hennequin, seigneur de Boinville, qui fut maître des requêtes ordinaire du roi.
  3. Madame Quelin fut la mère de Nicolas Quelin, conseiller en la grand-chambre, qui affichait à tort, dit-on, la prétention d’être fils de Henri IV.
  4. Le mercredi 1er mars.
  5. Ce fut le jeudi 4 mai que du Plessis-Mornay « soutint sa thèse » devant le roi contre le cardinal du Perron, évêque d’Evreux.
  6. Le roi revint à Paris le 12 mai.