Page:Blanc - Histoire de dix ans, tome 3.djvu/387

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La voici :

« Quelles que soient les conséquences qui peuvent résulter pour moi de la position dans laquelle je me suis mise en remplissant mes devoirs de mère, je ne vous parlerai jamais de mon intérêt, madame. Mais des braves se sont compromis pour la cause de mon fils, je ne saurais me refuser à tenter pour les sauver ce qui peut honorablement se faire.

Je prie donc ma tante, son bon cœur et sa religion me sont connus, d’employer tout son crédit pour intéresser en leur faveur. Le porteur de cette lettre donnera des détails sur leur situation ; il dira que les juges qu’on leur donne sont des hommes contre lesquels ils se sont battus.

Malgré la différence actuelle de nos situations, un volcan est aussi sous vos pas, madame, vous le savez. J’ai connu vos terreurs, bien naturelles, à une époque où j’étais en sûreté, et je n’y ai pas été insensible. Dieu seul connaît ce qu’il nous destine, et peut-être un jour me saurez-vous gré d’avoir pris confiance dans votre bonté et de vous avoir fourni l’occasion d’en faire usage envers mes amis malheureux. Croyez à ma reconnaissance.

Je vous souhaite le bonheur, madame. Car j’ai trop bonne opinion de vous pour croire qu’il soit possible que vous soyez heureuse dans votre situation.

Marie-Caroline. » ____

Cette lettre, si touchante et si digne, fut portée à Saint-Cloud par un officier royaliste et remise décachetée à M. de Montalivet qui en donna connaissance à la reine. L’officier attendait la réponse, au bas de l’escalier. On lui rendit la lettre, en lui disant que la reine ne pouvait la recevoir. Ce qui est certain, c’est qu’elle ne pouvait y répondre. Malheureuse reine, qu’on avait pour jamais condamnée au supplice d’étouffer la voix de son cœur, et pour qui le plus terrible des anathèmes se cachait dans une prière affectueuse, dans un vœu de parente et d’amie !

Déjà près de cinq mois s’étaient écoulés depuis