Page:Chamfort - Œuvres complètes éd. Auguis t1.djvu/343

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PETITS
DIALOGUES PHILOSOPHIQUES.




Dialogue ier. — A. Comment avez-vous fait pour n’être plus sensible ?

B. Cela s’est fait par degrés.

A. Comment ?

B. Dieu m’a fait la grâce de n’être plus aimable ; je m’en suis aperçu, et le reste a été tout seul.

Dial. ii.A. Vous ne voyez plus M… ?

B. Non, il n’est plus possible.

A. Comment ?

B. Je l’ai vu, tant qu’il n’était que de mauvaises mœurs, mais depuis qu’il est de mauvaise compagnie, il n’y a pas moyen.

Dial. iii.A. Je suis brouillé avec elle.

B. Pourquoi ?

A. J’en ai dit du mal.

B. Je me charge de vous raccommoder ; quel mal en avez-vous dit ?

A. Qu’elle est coquette.

B. Je vous réconcilie.