Page:Cordier - Bibliographie Stendhalienne, 1914.djvu/97

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
73
RACINE ET SHAKESPEARE


— Racine et Shakespeare. (Mercure de France, 16 mai 1910, p. 350.)

Note de M. Paupe à M. R. de Bury (Remy de Gourmont) sur un projet de titre de Racine et Shakespeare :

Racine et Shakespeare
2e partie
ou

Réponse au manifeste de l’Académie contre le Romantisme, prononcée par M. Auger, Directeur de l’Académie Française, à la séance solennelle du H’t avril 1824.

Les mots en italiques ont été remplacés ou supprimés dans l’impression du volume.

Réimp. dans la Vie littéraire de Stendhal, par Paupe,

62. — 3. — Racine et Shakespeare. — Etudes sur le Romantisme par de Stendhal (Henry Beyle) Nouvelle édition entièrement revue et considérablement augmentée. Paris, Michel Lévy frères, 1854, in-18, pp. 324.

Au faux-titre : Œuvres complètes de Stendhal. — Au verso : [liste desl Œuvres complètes. — Paris, Imp. Simon Raçon et Comp., 1, rue d’Erfurth.

A la suite de Racine et Shakespeare, l’éditeur a ajouté les morceaux suivants : Qu’est-ce que le Romanticisme ?, p. 229. — Lord Bijron en Italie, p. 261. — Le Parnasse italien, p. 286. — W aller Scott et la Princesse de Clèves, p. 294. — Du Style, p. 299.

On lit dans la Préface de Racine et Shakespeare : « Les deux articles suivants, écrits en quelques heures et avec plus de zèle que de talent, ainsi que l’on ne s’en apercevra que trop, ont été insérés dans les numéros 9 et 12 du Paris Monthly Review.

— Eugène Montfort. — Stendhal et Romantisme. (Les Marges, Avril 1907, pp. 180-188.)