Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t1.djvu/396

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE VII

LE GÉNIE ET l’aRT DANS l’oDYSSÉE

SOMMAIRE.

I. Etendue et proportions du poème. Unité du sujet; marche de l'action. L'Odyssée moins variée que l'Iliade. — II. Le récit. Caractères nouveaux : moins d’émotion et plus de curiosité. Les grandes scènes : la Tempête, la Mort des prétendants. Ton général du poème : rareté des comparaisons, vraisemblance et finesse du récit. L’homme et la nature ; l’habitation d’Eumée. Fantaisie. Le naturel dans le merveilleux : le Cyclope. — III. Les personnages : Ulysse; valeur poétique et morale de son caractère; sa prééminence dans le poème. — IV. Personnages secondaires: les alliés d’Ulysse, Télcmaque, Eumée et Philœtios; ses ennemis, les prétendants. Personnages légendaires : Alkinoos, le roi hospitalier; Nestor et Ménélas. — Y. Les femmes : Pénélope; Arété et Hélène; Nausicaa. — VI. Les dieux dans l’Odyssée. Ils sont plus unis et plus moraux que dans l'Iliade. Différences de détail. Rôle d’Athéné. — YII. La langue de l'Odyssée.

En quoi l'Odyssée, au point de vue de l’art, ressemble-t-elle à l'Iliade ? En quoi s’en distingue-t-elle ? Essayons de compléter et de préciser ici ce qui res- sort déjà des précédents chapitres à cet égard*.

1. Les différences entre les deux poèmes homériques ont été assez vivement senties déjà dans l’antiquité pour que deux critiques alexandrins, Xénon et Helianicos, aient mérité le nom de chori-