Page:Descartes - Œuvres, éd. Adam et Tannery, II.djvu/307

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


plus grande, que fes amis de Paris ont fait durer vn demi-an, n’a efté inuentée par eux que pour luy donner du tems a chercher quelque chofe de mieux pour me refpondre. Et ce n’eft pas grande merueille 5 qu’il ait trouué en fix mois vn nouueau biais pour fe feruir de fa règle; mais on n’auroit pas de grâce de leur parler de cela, car il n’importe pas en combien de tems ny en quelle façon il l’a trouué, puifqu’il l’a trouué.

10 On n’auroit pas de grâce non plus de dire que le 4^ nombre dont les parties aliquotes font le double, qu’il vous a enuoyé en fa dernière lettre, eflant iuf- tement le mefme que ie vous auois enuoyé aupara- uant^, il efl fort vrayfemblable qu’il l’a eu de quel-

i5 qu’vn de Paris, a qui vous ou M"^ de S’^ Croix l’aurez fait voir ; & toutefois ie voudrois gager que cela eft, car il le donne affez a connoiftre par ce qu’il vous efcrit en vous l’enuoyant, a fçauoir | qu’il l’a trouué par vne méthode femblable a la miene &c. Et par-

20 ticulierement auffy, par ce qu’il met vn peu deuant touchant la 4^ queftion de Mr de Ste Croix, que i’auray peut eflre fait le mefme equiuoque qui luy arriua la pre- mière fois qu’elle luy fut propofée, & que i’auray creu qu’il fuffifoit que les nombres cherche:^ ne fuffent ny


1-2 vn demi -an] prés de 6 mois. — 5 après mois] de temps aj. (de tems rayé dans l’autographe). — 7 il om. — 8 et 9 trouuée. — 1 1 quatrième. — i5 a qui] auquel. — l’aurez] l’auez. — 16 toutefois om. — ie voudrois gager] ie m’affure quafi. — 21 la quatrième. — i’auray] i’y auray. — 22 le] la. — 23 luy om.

a. Voir plus haut page 167, 1. 17. Cf. Œuvres de Fermat, t. II, p. 154, note I. Cette partie de la lettre de Fermat est perdue.