Page:Descartes - Œuvres, éd. Adam et Tannery, XII.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


PORTRAITS ET GRAVURES




La première eau-forte, en tête de ce volume, est l’œuvre d’Achille Jacquet, décédé depuis lors [1]. L’artiste s’est surtout inspiré du portrait de Descartes, qui figure au Musée du Louvre, et qu’on attribue (attribution de moins en moins sûre) au maître de Harlem, Frans Hals. Jacquet, avec sa conscience scrupuleuse, et pour mieux se pénétrer de la pensée du philosophe, se plaisait à relire, au cours de son travail, le Discours de la Méthode.

La seconde eau-forte est l’œuvre du même artiste. C’est une reproduction, ou plutôt une interprétation par la gravure, d’un petit tableau qui était en la possession de l’abbé Le Monnier, curé de Saint-Ferdinand des Ternes à Paris ; après le décès de celui-ci, le tableau fut acheté, dans une vente publique, par M. Jules Feral, expert. L’abbé Le Monnier, qui l’avait signalé à Paul Tannery, voulut bien m’autoriser, en 1904, à le faire graver pour l’édition de Descartes ; il demanda seulement que le travail fût confié à Achille Jacquet. L’authenticité de ce petit

  1. Achille Jacquet était né à Pau, le 28 juillet 1846. Prix de Rome, 1870. Médaille d’honneur au Salon de 1889. Membre de l’Académie des Beaux-Arts, 1893. Décédé à Paris, le 30 octobre 1908.