Page:Dickens - Nicolas Nickleby, trad. La Bédollière, 1840.djvu/170

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


votre entêtement, Tim Linkinwater, dit le frère Charles sans colère et la figure rayonnante d’attachement pour le vieux commis ; fi de votre entêtement, Tim Linkinwater ! quelles sont donc vos intentions, ? — Il y a quarante-quatre ans, dit Tim faisant dans l’air un calcul avec sa plume et tirant une ligne imaginaire avant de poser la somme, il y a quarante-quatre ans que je tiens les livres de Cheeryble frères. Il y a quarante-quatre ans que j’occupe la même chambre, et, si rien ne s’y opposait, je désirerais y mourir. — Que parlez-vous de mourir, Tim Linkinwater ? s’écrièrent à la fois les deux jumeaux. — Voilà ce que j’avais à dire, monsieur Edwin et monsieur Charles, reprit Tim ; ce n’est pas la première fois que vous parlez de me donner ma retraite, mais je vous prierai de ne plus m’en reparler.

À ces mots, Tim Linkinwater sortit, et se renferma dans sa boîte de verre avec l’air d’un homme qui s’est exprimé catégoriquement, et est bien résolu à ne point céder.

Les jumeaux échangèrent un coup d’œil, et demeurèrent un instant sans parler.

— Il faut prendre un parti avec lui, dit Charles avec chaleur ; il faut lui donner un intérêt dans la maison, et, s’il s’y refuse, avoir recours à la violence. Mais en attendant, mon cher frère, nous retenons notre jeune ami, et la pauvre dame et sa fille sont inquiètes de lui. Congédions-le donc provisoirement. Adieu, mon cher monsieur… par ici… prenez garde… Pas un mot, s’il vous plaît.

En l’empêchant, au moyen de ces paroles décousues, d’exprimer sa reconnaissance, les deux frères le mirent dehors en échangeant avec lui de nombreuses poignées de main.

Qui pourrait raconter l’étonnement et la joie qu’éveillèrent ces circonstances dans la maison de miss la Creevy, et les actions, pensées, espérances, conjectures et prophéties qui s’ensuivirent ? Il suffit de dire brièvement que, du consentement de Tim Linkinwater, Nicolas fut nommé commis de Cheeryble frères, avec un salaire de cent vingt livres sterling par an.


CHAPITRE XXVII.

City square, où était situé le comptoir des frères Cheeryble, méritait jusqu’à un certain degré les éloges de Tim Linkinwater. C’est une place tranquille, peu fréquentée, favorable à la mélancolie, convenable aux rendez-vous. En hiver, la neige la couvre encore longtemps après avoir fondu dans les grandes rues. Le soleil