Page:Encyclopedie Planches volume1.djvu/122

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



rale. e, rameau à la temporale & à l’orbiculaire des paupieres. f, rameau alvéolaire qui accompagne le buccinateur, & qui est à-peine apparent. g, rameau au zigomatique, à la partie supérieure de la parotide, à l’orbiculaire inférieure, à la peau. h, rameau au buccinateur. i, à l’angle des levres. k k, la coronaire labiale supérieure. l, la nasale latérale qui en part. m, son anastomose avec l’ophtalmique. n, une autre nasale dont deux tameaux. o, une autre à la cloison des narines. p, la coronaire de la levre supérieure du côté droit, & l’anastomose avec la gauche. q, rameau au muscle zygomatique & vers l’arcade zygomatique. t, le profond, qui s’anastomose d’un côté avec un compagnon du buccinateur, & de l’autre, avec le sous-orbitaire. u, cette anastomose. x, la place du tronc sous-orbitaire couvert par les muscles. y, les anastomoses de ce rameau sous-orbitaire avec le rameau temporal. z, anastomose sous-orbitaire avec la coronaire labiale. 1, rameau qui se jette au fond du nez. 2, anastomose avec l’ophtalmique. 3, autre anastomose. G, rameau inférieur, qui se distribue au releveur commun, & qui communique avec le rameau f. 4, le rameau descendant de l’ophtalmique du releveur. 5, une autre aux aîles du nez. 6, tronc de l’ophtalmique qui sort de l’orbite. 7, rameau à la paupiere inférieure. 8, à la paupiere supérieure, au corrugateur, &c. 9, à l’espace qui est entre les deux sourcils. 10, cutanée. 11, le dorsal du nez. 12, anastomose de la coronaire avec les nasales. *D, l’artere auriculaire postérieure. 13, rameau de la temporale au masseter & à la parotide. 14, la temporale la plus profonde. 15, la temporale. 16, l’auriculaire antérieure. 17, la temporale interne. 18, 19, ses anastomoses avec les rameaux de l’ophtalmique. 20, les rameaux qui vont au front, aux tempes, au sinciput. 22, la temporale externe. 23, l’auriculaire supérieure. 24, les arteres sincipitales. 25, anastomose avec l’occipitale. 26, la veine faciale. 27, la veine temporale. 28, la veine faciale qui monte dans la face. 29, les veines frontales. *L, la veine ophtalmique. 30, le conduit de Stenon. 31, le conduit de la glande accessoire. 32, la glande maxillaire. 33, la glande parotide. 34, la compagne de la parotide. 35, le muscle masseter. 36, le triangulaire. 37, le quarré. 38, l’orbiculaire inférieur. 39, l’orbiculaire supérieur. 40, la nasale de la levre supérieure. 41, le buccinateur. 42, le zigomatique. 43, le releveur commun des levres. 44, le releveur commun de la levre supérieure & de l’aîle du nez. 45, l’orbiculaire de la paupiere. 46, le frontal. 47, le temporal. 48, le mastoïdien. 49, coupe de la trachée-artere. 50, la moëlle épiniere. 51, 52, le vrai milieu de chaque levre.

PLANCHE XI. & XII. n°. 2.
Figure 2. Suite des arteres de la face. Une partie de la distribution de la carotide externe d’après Haller.

A, le bord inférieur du cartilage thyroïde. B, le bord supérieur. C, l’os hyoïde. D, la glande de Warthon, ou la glande maxillaire. E, la glande sublinguale. F, extrémité de la mâchoire inférieure, dont une des branches a été emportée. G, l’aîle externe de l’apophyse ptérigoïde. H, la partie antérieure de l’arcade zygomatique rompue. I, la partie interne. K, le conduit auditif. L, l’apophyse mastoïde. M, le trou par où passe la troisieme branche de la cinquieme paire N, le trou de l’artere épineuse. O, la place de l’apophyse transverse de la premiere vertebre. *W, l’apophyse styloïde. P, le muscle sterno-thyroïdien. Q, le coraco-hyoïdien. R, R, les sterno-hyoïdiens. S, le mylo-hyoïdien indiqué en passant. T, une partie du basio-glosse, dont la plus grande partie a été détruite. V, la partie du pharynx, qui descend du crochet de l’apophyse ptérigoïde. X, le muscle stylo-glosse. Y, le stilo-pharyngien. Z, le péristaphilin externe.


a, le péristaphilin interne. b, l’oblique supérieu, de la tête. c, l’oblique inférieur. *D, le releveur de l’omoplatte. d, le complexus. e, le nerf de la huitieme paire. f f, l’artere vertébrale, qui paroît d’abord à nud entre le grand droit & les obliques, & ensuite entre l’oblique inférieur & le releveur de l’omoplatte. g, un rameau qui se distribue aux muscles obliques, au grand droit, au complexus, au petit droit. h, le tronc commun de la carotide. i i, la carotide interne, qui est ici un peu fléchie. l, la carotide externe. m, l’artere thyroïdienne supérieure. n, le rameau qui se distribue aux muscles thyroïdien, cératoglosse, sterno-hyoïdien. o, un rameau qui se jette dans les muscles sterno-hyoïdiens. p, rameau qui descend vers le coraco-hyoïdien, le long de la peau. *P, rameau qui va au crico-thyroïdien & à la glande thyroïde. q, rameau de l’artere pharingée. r, un rameau superficiel à la glande parotide. s, le premier rameau qui va au pharynx, & qui se divise en haut & en bas. t, rameau à la huitieme paire de nerfs, au ganglion intercostal, au scalene, au muscle droit interne, & ou long du cou. u, le second rameau qui se distribue au pharynx. *, endroit où on remarque dans différens sujets un rameau qui accompagne la jujulaire. w, rameau qui se jette au droit interne, à la partie supérieure du pharynx, & qui descend. y, rameau superficiel de la carotide externe. z, l’artere linguale. A, rameau qui se jette au cérato-glosse. B, le tronc profond de la linguale, ou la ranine. G, rameau superficiel ou la sublinguale. D, os mylohyoïdien. E, l’artere labiale. Z, son rameau palatin. H, un grand rameau à la glande sublinguale & au mylohyoïdien, ou l’artere soûmentonniere. *C, le rameau qui nourrit la mâchoire inférieure *K, les rameaux de la palatine, qui se jettent aux muscles du palais. L, le profond du palais. *S, le tronc labial qui se jette à la face. M, l’artere occipitale. N, l’artere stilo-mastoïdienne. O, l’auriculaire postérieure. , les rameaux de l’artere splénique, qui se distribuent aux splenius. P, le rameau méningé postérieur. R, un rameau au complexus T, le cours de la carotide, où elle commence à prendre le nom de maxillaire interne. N, l’artere temporale. F, l’artere méningée. *X, la maxillaire inférieure. Y, la temporale profonde extérieure. W, la maxillaire interne, qui côtoye la racine de l’apophyse ptérigoïde. 1, l’artere temporale profonde interne. 2, l’artere alvéolaire. 3, la nasale & la palatine descendante, qui sont obscurément apparentes dans la fente sphénomaxillaire.

Fig. 3. Le procès ciliaire vû au microscope, d’après Ruisch. A, la partie tendineuse du procès ciliaire. B, la partie musculeuse. C, fibres circulaires du petit cercle plus sensibles qu’elles ne sont naturellement.

4. Le globe de l’oeil, & les nerfs qui s’y rendent, d’après le même. A, les nerfs oculaires. B B, les artérioles dispersées sur la sclérotique. C, la sclérotique. D, l’uvée. E, la pupille.

5. La langue vûe dans sa partie inférieure, d’après le même. A, tégumens membraneux de la langue. B B, les arteres sublinguales.

6. La choroïde sans ses vaisseaux, d’après le même. A, les nerfs, dont les dernieres ramifications se perdent dans le ligament ciliaire. B, l’iris ou le lieu du ligament ciliaire, où ces rameaux se terminent. C, la production de ces rameaux vers le ligament ciliaire. E, l’uvée.

7. Les muscles de l’oeil presque dans leur situation naturelle, d’après Cowper. A, la sclérotique. B, portion supérieure de la partie osseuse de l’orbite sur laquelle on observe le petit anneau cartilagineux. a a, le nerf optique. C, portion inférieure de l’angle externe de l’orbite où s’insere le muscle oblique inférieur. D, le grand oblique. E, le superbe. F, l’abducteur. G, l’abaisseur. H, l’adducteur. I, le petit oblique.

8. La paupiere supérieure avec ses giandes & ses poils vûs à la loupe, d’après Bidloo. A A, la peau éloi-