Page:Encyclopedie Planches volume 4.djvu/144

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


D B demi-longueur de l’aissieu. 5 B longueur d’une fusée. a b largeur de l’aissieu & de la selette. 4, 5 longueur de la selette. E F petit bout des limonieres qui passent derriere la selette. E T, F V longueur des limonieres. i l longueur de l’entre-toise. K I L liens. G H longueur de l’épars. b c distance entre l’aissieu & l’épars. c d largeur de l’épars. d e distance entre l’épars & l’entretoise. e f largeur de l’entretoise. i Q, l R longueur jusqu’aux ragots. Q R les ragots. Q T. R V longueur depuis les ragots jusqu’à l’extrémité des limonieres. D cheville ouvriere qui est reçue dans l’ouverture de l’entretoise de lunette. M plaque de selette. m n les sayes. 4 & 5 liens de selette. 3. trou pour recevoir l’S. On a coupé cette roue pour laisser voir de combien elle est écouée. 2 anneau d’aissieu.

5. L’ avant-train en élévation. A B longueur de l’aissieu y compris les fusées. K L la selette qui repose sur l’aissieu & y est fixée par les liens 4, I: 5, H & par les sayes. E F petits bouts de limonieres arrêtées par les contre-sayes. S S les brebans. C D la cheville ouvriere qui passe par l’aissieu, la selette & la plaque M, & est arrêtée en C par une clavette après qu’elle a passé à travers l’anneau qui reçoit les crochets des équignons dont les fusées sont garnies, ainsi que de heurtequins.

6. Démonstration ou épure du trait d’une flasque.

7. Lignes proportionnelles aux cinq calibres de l’ordonnance de 1732, & représentant les têtes des affûts qui conviennent à ces différens calibres.

Toutes ces Planches sur l’art de la fonte des canons sont de la composition de M. Goussier; on peut compter sur leur exactitude. Les mesures omises dans cette description qui est du même auteur, pourront se suppléer par les échelles qui sont au bas de chaque Planche; avantage dont on est privé, lorsque les desseins d’un art n’ont pas l’exactitude nécessaire.