Page:Feydeau - La Puce à l’oreille, 1910.djvu/100

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène XIII

Homenidès, Camille puis Chandebise, puis Tournel


Camille, paraissant du fond droit et descendant par la gauche de la table.

M. de Histangua ! tout seul ?


Homenidès, bondissant vers lui,

Oh ! vous !… (Se calmant aussitôt.) Vouss arrivez bien ! yo m’en vais !


Camille.

Ah !


Homenidès.

Quand yo serai parti (désignant la porte droite, premier plan) cette porte-là ! allez !… Je vouss autorisse !… ouvrez à votre maître !… allez !

En parlant, il l’a pris par le revers de son veston et le fait passer ainsi au 2.


Camille, ahuri par cette bousculade.

Comment, à mon maître ?


Homenidès, avec rage, gagnant le fond à grandes enjambées.

Oh ! sin vergüenza ! cómo podría imaginarone que mi mujer tuviese un amante !

Il sort comme un énergumène.


Camille, après l’avoir regardé sortir, l’air à moitié ahuri, moitié moqueur, le singeant.

Que mi mujer tuviese un amante ! (Riant.) On ne comprend pas un mot de ce qu’il dit ! (A