Page:Feydeau - La Puce à l’oreille, 1910.djvu/21

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Scène II

Les Mêmes, LUCIENNE



LUCIENNE, paraissant à la porte de gauche, à Étienne.

Dites-moi donc, mon ami… (Apercevant Finache.) Oh ! pardon ! monsieur !… (À Étienne.) Vous êtes sûr que Madame Chandebise va rentrer ?


ÉTIENNE (2).

Oh ! sûr, madame ! Madame m’a même bien recommandé : « Si Madame… » euh !… enfin, le nom de madame.


LUCIENNE, venant à son aide.

Homénidès dé Histangua.


ÉTIENNE, approuvant.

C’est ça ; « vient à venir… »


FINACHE (3).

Ouïe ! « Vient à venir… »


ÉTIENNE, à Finache, avec une certaine dignité froissée.

Parfaitement … (À Lucienne.) « Ne la laissez pas s’en aller, j’ai absolument besoin de la voir… »


LUCIENNE.

Eh ! bien, oui, c’est ce qu’elle m’a écrit ; c’est même pour cela que je suis étonnée… Enfin, je vais attendre encore un peu.


ÉTIENNE.

C’est ça, madame. (Lucienne remonte comme pour