Page:Feydeau - La Puce à l’oreille, 1910.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



Finache.

Mais je l’espère bien.

Il remonte avec Etienne.


Etienne, accompagnant le docteur.

Pour en revenir à ce que nous disions, docteur… quand je m’appuie comme ça, mes ovaires…


Finache.

Oui ? Eh ! bien, prenez donc une bonne purge, ça les calmera.

Ils sortent.


Scène III

Lucienne, puis Camille


Lucienne, regardant partir le docteur.

Quel type ! (Regardant sa montre.) Une heure sept ! C’est ce que Raymonde appelle m’attendre avec impatience… Enfin !…

Elle s’assied sur une des chaises à gauche de la scène et prend une brochure qu’elle feuillette distraitement.


Camille, venant du fond droit, se dirigeant vers le cartonnier pour y remettre le dossier qu’il a pris précédemment, apercevant Lucienne.

Oh ! pardon, Madame !

En réalité et dans tout le courant de l’acte, il doit parler d’une façon absolument inintelligible, la voix dans le masque et en ne prononçant, mais bien nettement, que les voyelles, comme les gens qui ont le palais perforé.