Page:Feydeau - La Puce à l’oreille, 1910.djvu/280

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


frappant en manière de contrition un coup de poing dans la poitrine à chaque "bruto".) Ah ! no soy más que un bruto ! un bruto ! un bruto ! Prononcer "oun brouto".


Tournel, le singeant en se frappant comme lui de grands coups dans la poitrine.

Mais c’est ce qu’on se tue à vous dire !…


Homenidès, qui déjà ne l’écoute plus, à Lucienne avec élan.

Ah ! querida ! perdoname mis estupideces.


Lucienne.

Te perdono, pero no vuelvas a hacerlo.


Homenidès, gagnant avec elle le canapé.

Ah ! querida mia ! Ah ! yo te quiero !

Ils s’asseyent, la main dans la main.


Raymonde, à Toumel, en les montrant.

Comme on s’entend vite en espagnol !

A ce moment la porte du fond droit s’ouvre, livrant passage à Finache, Camille et Chandebise. Cette entrée doit être très rapide.


Scène XV

Les Mêmes, Chandebise, Finache, Camille


Finache, gagnant carrément par le fond le milieu de la scène tout en descendant avec Camille qui lui emboîte le pas.

Mais enfin, mes enfants, raisonnez, vous perdez la tête !