Page:Flaubert - Notes de voyages, II.djvu/351

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée







NOTES DIVERSES



LECTURES.


Juin 1859.
SAINT-PAUL de Renan.
(Sur le style.)

Dédié à sa femme comme la Vie de Jésus l’était à sa sœur.

M. et Mme Renan, assis sur des blocs disjoints du vieux môle, à Séleucie, portaient « envie aux apôtres qui s’embarquèrent là pour la conquête du monde ».

« Tout n’est ici-bas que symbole et que songe. » Qu’en savez-vous ?

« La compagne fidèle qui ne retire pas sa main à celle qu’elle a une fois serrée. » Cette dédicace à deux femmes me paraît caractéristique ; cette idée-là ne serait pas venue à un homme moins sentimental, plus préoccupé du Juste.

À propos des Actes des apôtres : « une odeur matinale, une brise de mer ».