Page:Floupette - Les Déliquescences, 1885.djvu/66

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.





FINALE
___


Dans les roseaux
Du bord des eaux,
Dans les sentiers
Verts d’Églantiers,
Nous nous laisserons mourir,
Puisque tout va refleurir !

Pour calmer les ruts bavards,
Oh ! cueillons les nénufars !
Endormons-nous !
Les blancs genoux
Nous les laissons
Aux polissons !