Page:Fréchette - Poésies choisies, I, 1908.djvu/77

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 73 —


— Halte ! a crié quelqu’un. Et bientôt, sur la berge,
Avec le dôme bien du ciel nu pour auberge,
Nos hardis voyageurs dressent leur campement.
Puis, ensemble, à genoux, dans le recueillement,
Rappelant au Très-Uaut sa divine promesse,
Naïfs ou fiers chrétiens vont entendre la messe,
Au pied d’un tabernacle à la hâte élevé.

— Vous êtes, dit le prêtre, un grain de sénevé
Que Dieu jette aujourd’hui dans la glèbe féconde ;
La plante qui va naître étonnera le monde ;
Car, ne l’oubliez pas, nous sommes en ce lieu
Les instruments choisis du grand œuvre de Dieu ! —

Et pendant que l’hostie en sa châsse sacrée
Illuminait l’autel de sa blancheur nacrée,
Un long Pange lingua s’élevait dans les airs
Vers le Dieu des cités et le Dieu des déserts.