Page:Glatigny - Vers les saules, 1870.djvu/50

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


38 Vkrs les saules. Henri, Chère consolatrice. Qui vous consolera? Qui consolerej-vous Alaintenant? Marcel, a Blondine. Vous voye^ un homme à vos genoux^ Qui vous offre son bras pour aller dans la plaine. Un homme abandonné. Vous pouve^^ Alagdeleine. Encore cette fois répandre vos parfums. Blondine. Nous verrons. Marcel. Voyej vite. Henri. A nos ennuis défunts! Buvons j et que la joie étincelle et jieurisse! Blondine, au public. Notre auteur n’a voulu peindre que son caprice Dans cette comédie où tout va de travers. Quand il a secoué les rimes de nos vers. Sa raison voyageait sur une mer lointaine.