Page:Hugo - Le Roi s amuse.djvu/244

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


en une nuit sous le pied maladroit qui les écrase. Aussi compte-t-il bien mener de front désormais la lutte politique, tant que besoin sera, et l'oeuvre littéraire. On peut faire en même temps son devoir et sa tache. L’un ne nuit pas a l'autre. L’homme a deux mains.

Le Roi s'amuse et Lucréce Borgia ne se ressemblent nl par le fond , nl par la forme , et ces deux oeuvres ont eu chacun de leur coté une destinée si diverse que 1’un sera peut-etre un jour la principale date politique et l’autre la principale date littéraire de la vie de l'auteur. Il croit devoir le dire cependant, ces deux pieces si différentes par le fond , par la forme et par la destinee, sont étroitement accouplées dans sa pensée. L’idée qui a produit le Roi s'amuse et l'idée qui a produit Lucrece Barge}; sont nées au meme moment, sur le méme point du coeur. Quelle est en effet la pensée intime cacbée sous trois ou quatre écorces concentriques dans le Roi {amuse? La voici. Prenez la difformité physique la plus hideuse, la plus repoussante , la plus-complete; placez-la la ou elle ressort le mieux, a l'étage le plus infime, le plus souterrain et le plus méprisé de l'édifice social; éclairez de tous cotes, par le jour sinistre des contrastes; cena munhcouature; etpun,·3st•»-lu unemne, et·met¤a_da¤sc•tts use le nennlmnnvte phs—pur·qai·seii dont t 1’h¤n¤•,»• nsnlmont paternelt Qd*an¤l•era·t·il! ` was qieoqsuuthmutmlime, enuumsusn eevtutnes com dltkns , ¢ranstprme•¤.••¤s ras y•¤x§·1a1ureutune·dégva&er » out que Retna pdlt devleudtwgrlnds dehtfque Telredifé forte deulendra bonu. Awful, ivetfv ub que Qlestwquewd . .}tmi».r’¢unuse. nn bien! qu’est·ee ·que· crest que Lucrece