Page:Hugo - Le Roi s amuse.djvu/294

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



GENNARO.

Je les ai toutes Id, sur mon occur. Nous autres gens de guerre, nous risquons souvent notre poitrine A l’encontre des épées. Les lettres d’une mere, c’est une bonne cuirasse.


DONA LUCREZIA.

Noble nature !


GENNARO.

Tenez, voulez-vous voir son écriture ? voici une de ses lettres.

Il tire de sa poitrine un papier qu’il baise et qu’i remet à dona Lucrezia.

— Lisez cela.


DONA LUCREZIA., uma. `

¢ ..... Ne cherche pas Ame connaitre, mon Gennaro, avant le jour que je te marquerai; Je suis bien à plaindre, va. Je suis entourée de parents sans pitié, qui te tueraient comme ils ont tué ton pére. Le secret de ta naissance, mon enfant, je veux étre la seule A le savoir. Si tu le savais, toi, cela est zi la fois si triste et si illustre