Page:Hugo - Le Roi s amuse.djvu/417

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


MAFFIO.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

JEPPO, s’efforcant de rire.

C’est une plaisanterie. Je gage mon cheval contre un pourceau, et mon nom de Liveretto contre le nom de Borgia, que ce sont nos charmantes comtesses qui se sont déguisées de cette fagon pour nous éprouver, et que si nous levons une de ces cagoules au hasard, nous trouverons dessous la figure fraiche et malicieuse d’une jolie femme. — Voyez plutot.

Il va soulever en riant un des capuchons,et il reste pétrifié en voyant dessous le visage livide d’un moine qui demeure immobile, la torche à la main et les yeux baissés. Il laisse tomber le capuchon et recule.

— Ceci commence à devenir étrange !

MAFFIO.

Je ne sais pourquoi mon sang se fige dans mes veines.

LBS PENITENTS; chantent d’une voix éclatante.

Canquassabit capita in terra multorum !

JEPPO.

Quel piège affreux ! Nos épées, nos épées ! Ah ça, messieurs, nous sommes chez le démon ici.