Page:Jean Chrysostome - Homélie sur le retour de l’évêque Flavien, 1853.djvu/40

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


l’insolence de leurs excès, ils ne peuvent respirer ; ils savent qu’ils ont soulevé contre eux les habitants de la terre entière, dont les reproches sont plus sanglants que ceux du prince outragé.

VII. « Mais si tu veux, prince, cette blessure peut se guérir, et il est un remède à ces maux. Souvent, entre particuliers, les plus graves des offenses sont devenues le principe d’une grande amitié. C’est ce qui est arrivé aussi pour notre espèce. Quand Dieu eut créé l’homme, qu’il l’eut placé dans le Paradis et comblé d’honneurs, le diable ne put supporter la vue d’une telle félicité ; il devint jaloux de l’homme, et le fit déchoir de la prééminence que Dieu lui avait donnée ; mais, loin de nous abandonner alors, Dieu nous ouvrit le ciel au lieu du Paradis, voulant à la fois manifester à l’homme sa bonté et châtier le diable avec plus de rigueur. Fais ainsi. Les démons ont tout tenté