Page:Jean Chrysostome - Homélie sur le retour de l’évêque Flavien, 1853.djvu/68

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


yeux. Aussi, de quelque humanité, de quelque clémence que tes successeurs fassent preuve, tu en recevras la récompense avec eux ; c’est à celui qui a planté la racine qu’il faut attribuer les fruits. Nul donc ne peut partager aujourd’hui avec toi le prix d’une clémence dont tu as seul le mérite ; mais si dans l’avenir d’autres hommes se montrent tels que toi, tu pourras partager également la gloire avec eux tous, et remporter la même part que le maître dans les succès des disciples : que si nul ne t’imite, eh bien, les louanges et les bénédictions croîtront pour toi à chaque génération.

XIV. « Songe combien il sera beau que la postérité apprenne qu’au moment où une si grande ville avait mérité le châtiment et la vengeance, où tous frissonnaient de crainte, où les généraux, les