Page:Jika - La foi et la raison.djvu/97

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



V.


— Tout cela n’est pas mal imaginé, et, aux yeux d’un théoricien tel que toi, pourrait avoir quelque apparence de vérité. Malheureusement pour tes théories, Jésus-Christ lui-même s’est déclaré fils de Dieu.

— L’eût-il dit réellement, que cela ne prouverait absolument rien. Mais, par bonheur pour sa mémoire, Jésus n’a jamais affirmé pareille chose. Non seulement il dit qu’il n’est qu’un homme[1] ou un fils de l’homme[2], mais il défend même expressément à ses disciples de l’appeler Christ[3]. Peut-être, à force d’adulations, a-t-il fini par être persuadé de la divinité de sa mission, et par se croire l’élu de Dieu, mais jamais il ne s’est dit fils de Dieu. Les apôtres et les pre-

  1. Jean VIII, 40.
  2. C’est-à-dire prophète. (Voyez Ézéchiel presque à chaque chapitre.) Expression très fréquemment employée dans les quatre évangiles.
  3. Matth. XVI, 20 ; Luc IV, 41 ; IX, 20, 21.