Page:La Révolution surréaliste, n12, 1929.djvu/39

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
33
LES MOTS ET LES IMAGES


Une forme quelconque peut remplacer l’image d’un objet :

Un objet ne fait jamais le même, office, que son nom ou que, son image :

Or, les contours visibles des objets, dans la réalité, se touchent comme s’ils formaient une mosaïque :

Les figures vagues ont une signification aussi nécessaire, aussi parfaite, que les précises :

Parfois, les noms écrits dans un tableau désignent des choses précises, et les images des choses vagues :

Ou bien le contraire :

René Magritte.


MONDE, SAMEDI 23 NOVEMBRE.

« Vous me demandez de participer à votre enquête sur le socialisme. Est-ce à dire que malgré tout ce qui peut nous séparer, vous me considérez comme un socialiste et non comme un social-patriote, voire comme un social-traître ?… Marx était, malgré son génie, un homme comme un autre… Dans la Russie Soviétique, dont les conditions sociales présentent ou présenteraient des analogies saisissantes avec celles de l’Europe Occidentale de 1848… les bolcheviks ont pu emprunter à Marx, le Marx du manifeste, les formules et les mots d’ordre de leur Révolution… En attendant on voudrait croire que ce n’est pas trop demander à tous que d’essayer de se comprendre, de comprendre qu’à des milieux différents doivent correspondre fatalement des tactiques différentes et que… les travailleurs ont mieux à faire, etc. ». Qui parle ? Vandervelde. Et qui lui a ouvert une tribune pour baver, faire sa propre apologie, dénigrer Marx, ignorer Lénine, et passer sous silence le roi Albert, son maîtie, qui tient en prison De Rosa ? Barbusse, le Barbusse de Je sais tout, qui dirige ici le magazine Monde, une ordure, confusionnelle, qui associe à une propagande prosoviétique dosée tout un peuple de chiens, de traîtres et de littérateurs, dont on veut nous faire croire qu’ils ont le droit d’apprécier l’œuvre de la Révolution mondiale, dont ils sont les pires ennemis.

Monde commente : Vandervelde, auteur de plusieurs ouvrages remarquables sur le socialisme. Remarquables ? Oui, par la saloperie. Comme tout le numéro d’où ces lignes sont extraites, et où on lit encore : « Un vol d’argenterie suivi d’une escapade à Paris, un poème philosophique qui ne vaut rien : voilà ce que la jeunesse de Saint-Just nous donne de remarquable ». Remarquable e c r^ cette belle petite enquête qui semble avoir été inventée pour faire aboutir Zola à l’école populiste, baptisée par le Thérive du Temps, jadis de l’Action Française. Zola dont M. Barbusse se croit propriétaire, sans doute pour ce cju’il y a de parfaitement contre-révolutionnaire chez l’auteur de Paris, ennemi de la violence, comme le pacifiste Barbusse, et ses collaborateurs, comme ce Bernard, que j’ai déjà entendu plusieurs fois bourdonner, qui trouve tant de talent à Cendrars (le type de J’ai tué, avec des réserves qui sont un bonheur : « Cette ivresse de tuer, à laquelle il fait la part si bette, n’était-elle pas largement compensée par l’horreur du sacrifice inutile, par l’instinct de conservation ?… Mais ne dramatisons pas trop ce côté de Cendrars ; il y a en lui de riches réserves humaines dont nous sommes loin encore d’avoir louché le fond ». Cette petite annonce termine le brillant numéro que nous venons de parcourir :

Georges Danou, ami de Monde, ingénieur-constructeur, réalise lui-même et pour vous, à des conditions tout à fait amicales, le Bien-Etre par l’Électricité, appareils médicaux, domestiques, lustrerie moderne inédite sur maquettes. Lui écrire pour rendez-vous, 11, rue Robert-Planquette, Paris (18e).

Que voulez-vous, avec de tels amis, Monde a certainement le ton qu’il faut pour parler à un public qui cherche le Bien-Etre par l’Électricité et avec l’aide de Georges Danou et de E. Vandervelde, Mondé collabore, c’est sûr, à l’édification du socialisme dans plusieurs pays.

Aragon.