Page:Laclos - De l’éducation des femmes, éd. Champion, 1903.djvu/27

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DE L’ÉDUCATION DES FEMMES [1]







DISCOURS


SUR LA QUESTION PROPOSÉE PAR l’ACADÉMIE DE CHAALONS-SUR-MARNE


Quels seroient les meilleurs moyens de perfectionner l’éducation des femmes.
Le mal est sans remède quand les
vices se sont changés en mœurs.
Sénèque. Lettre 39.
1er mars 1783.

Une compagnie de scavants et de sages décerne aujourd’hui une couronne littéraire à celui qui dira le mieux quels seroient les moyens de perfectionner l’éducation des femmes. La foule des orateurs s’avance. Chacun d’eux vient présenter aux juges le fruit de son travail et tous espèrent en obtenir le prix. D’autres motifs m’amènent. Je viens dans cette assemblée respectable consacrer à la vérité plus respectable encore une voix faible mais constante et que n’altérera ny la crainte de déplaire, ny l’espoir de réussir.

  1. Bibliothèque Nationale, Ms. Fr. 12846, f° 5.