Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t1, 1887.djvu/191

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
169
VICTOR HUGO.

Dramatique, le plus puissant de tous les Poètes, en est aussi, quand il le veut, le plus adorable. »

Ses œuvres ont été publiées par les librairies Lemerre, Testard, Hetzel et Quantin.

Leconte de Lisle.


________



LES DEUX ARCHERS




Cétait l’instant funèbre où la nuit est si sombre,
Qu’on tremble à chaque pas de réveiller dans l’ombre
Un démon, ivre encor du banquet des sabbats ;
Le moment où, liant à peine sa prière,
Le voyageur se hâte à travers la clairière ;
          C’était l’heure où l’on parle bas !

Deux francs-archers passaient au fond de la vallée,
Là-bas ! où vous voyez une tour isolée,
Qui, lorsqu’en Palestine allaient mourir nos rois,
Fut bâtie en trois nuits, au dire de nos pères.
Par un ermite saint qui remuait les pierres
          Avec le signe de la croix.

Tous deux, sans craindre l’heure, en ce lieu taciturne.
Allumèrent un feu pour leur repas nocturne ;
Puis ils vinrent s’asseoir, en déposant leur cor,
Sur un saint de granit dont l’image grossière,
Les mains jointes, le front couché dans la poussière,
          Avait l’air de prier encor.