Page:Lignon - Importance de la conformation de la tête sur les aptitudes du cheval.djvu/4

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IMPORTANCE DE LA CONFORMATION DE LA TÊTE

SUR LES APTITUDES DU CHEVAL.


Tunc si quâ sonum procul arma dedére, stare loco nescit micat auribus, et tremit artus, collectum que fremens volvit sub naribus ignem.
Virgile, Geor., liv. III.
Si les armes au loin font entendre leur bruit, il est impatient, son oreille s’agite, et l’injection de ses narines démontre son ardeur.


Parmi les animaux de la création, le cheval est, sans contredit, le plus précieux de tous ceux que l’homme a asservis à son joug. Buffon, dans le portrait qu’il en donne dans ses œuvres, n’hésite pas à lui attribuer le premier rang : « La plus noble conquête que l’homme ait jamais faite, dit-il, est celle de ce fier et fougueux animal, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats. Aussi intrépide que son maître, le cheval voit le péril et l’affronte ; il se fait au bruit des armes, il l’aime, il le cherche et s’anime de la même ardeur ; il partage aussi ses plaisirs : à la chasse, aux tournois, à la course, il brille, il étincelle. Mais docile autant que courageux, il ne se laisse point emporter à son feu ; il sait réprimer ses mouvements : non-seulement il fléchit sous la main de