Page:Lignon - Importance de la conformation de la tête sur les aptitudes du cheval.djvu/7

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 10 —

qui en forme la charpente, qui comprend les régions désignées sous les noms de : bout du nez, naseaux, chanfrein, les joues, etc.

Elle forme les parois de deux cavités, l’une servant de conduit antérieur de la respiration, l’autre à celui de la digestion, et sa forme n’est pas sans influence sur l’exécution régulière de ces deux fonctions, comme nous le verrons plus tard.

Ces deux régions, le crâne et la face, présentent chacune la forme d’une pyramide à quatre pans opposées par leur base qui se trouverait au niveau des orbites.

Loi. — Le développement du crâne est en raison inverse de celui de la face et réciproquement. Cette loi est d’une grande importance dans la démonstration des rapports physiologiques qui peuvent exister entre les divers organes de l’économie et la tête.


II

De l’intelligence et de l’instinct. Rapports entre
la tête du cheval et celle de l’homme.


Sous plusieurs points de vue, il y a à faire un rapport entre la tête du cheval et celle de l’homme, qui sera prise comme terme de comparaison. Cet examen consistera à étudier comment la beauté physique, et les facultés intellectuelles de l’un, peuvent être trouvées chez l’autre, et par suite être comparées.

Il y a dans la tête deux facultés : l’intelligence et l’instinct, l’une ayant son siège au cerveau, c’est l’intelligence ; l’autre sans siège précis, et commandée à l’animal par la