Page:Maurice Joly - Les Affames - E Dentu Editeur - 1876.djvu/6

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





PRÉFACE



Il y a loin de ce que l’on conçoit à ce que l’on réalise. Le lecteur pourra s’en apercevoir en parcourant ce livre, dans lequel nous avons essayé de traduire, sous la forme du roman, une des données les plus dramatiques de la civilisation contemporaine : les professions libérales aux prises avec les difficultés de la vie.

Dans ce champ de bataille qu’on appelle l’existence, il y a les victorieux et les vaincus, les faibles et les forts, les hommes libres et les esclaves ; esclaves, ceux qui n’ont pas pu conquérir leur indépendance ; libres, ceux qui peuvent agir sur les autres hommes par la volonté, qui sont constitués en position, en fortune, en crédit. Toute destinée manquée est un lamentable spectacle ; mais l’insuccès dans les professions libérales présente