Page:Moissan, Ouvrard - Le nickel.djvu/11

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


COMPOSÉS DU NICKEL



Nous allons rappeler succinctement quelques-unes des propriétés les plus intéressantes, des composés du nickel dont nous aurons à nous occuper par la suite.


Protoxyde de nickel (NiO). — On le connaît à l’état anhydre ou à l’état d’hydrate.

Le protoxyde anhydre s’obtient par calcination modérée de l’hydrate, ou bien en calcinant fortement le carbonate ou l’azotate. Dans ce dernier cas, il contient souvent du peroxyde, dont on le débarrasse en le chauffant à 100° dans un courant d’hydrogène.

Le protoxyde de nickel anhydre est une poudre verte, ou gris verdâtre, quelquefois même, d’un gris noir, suivant la température à laquelle on l’a obtenu. Sa densité est 6,66. Il n’est pas magnétique.