Page:Poincaré - La Science et l’Hypothèse.djvu/19

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LA SCIENCE ET L’HYPOTHÈSE



PREMIÈRE PARTIE

LE NOMBRE ET LA GRANDEUR



CHAPITRE PREMIER

Sur la nature du raisonnement mathématique.



I

La possibilité même de la science mathématique semble une contradiction insoluble. Si cette science n’est déductive qu’en apparence, d’où lui vient cette parfaite rigueur que personne ne songe à mettre en doute ? Si, au contraire, toutes les propositions qu’elle énonce peuvent se tirer les unes des autres par les règles de la logique formelle,