Page:Ponchon - La Muse au cabaret, 1920.djvu/58

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L’INONDATION DE 1910


À Edmond Yarz.


J’avais dans la banlieue
Mon toit officiel.
Se mirant en l’eau bleue,
Quand était bleu le ciel.

J’étais là, bien tranquille,
Lisant, ces jours derniers,
Les horreurs de la Ville
Que narraient ses « papiers » :

Plus d’amour, plus de joie !
Disaient tous ces journaux.
Paris semble être en proie
À des dieux infernaux.