Page:René Crevel La Mort Difficile 1926 Simon Kra Editeur.djvu/27

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Le docteur m’en a confié plusieurs. Je les ai là dans mon secrétaire. Je vais vous les chercher…

Mme Dumont-Dufour est revenue avec deux de ces lettres : Regardez, comparez, vous voyez que la virgule de la troisième ligne correspond bien avec la virgule de la troisième ligne sur l’autre feuille. Regardez, comparez.

Derrière son face-à-main, Mme Blok regarde, compare et lit :


À Madame de Pompadour
en dépit du temps et de l’espace.


Madame,

Je vous salue.

N’allez pas croire que vous envoie un simple petit bonjour de cette maison, un corps aux yeux crevés dont, pourtant, il faut que je sois l’âme.

Je suis prisonnier à Ratapoilopolis, Madame.

La persécution commença dès Saint-Cyr, où mes camarades me baptisèrent Ratapoil. Elle se continue aujourd’hui et, colonel et inventeur, je suis condamné à pourrir dans une grande bâtisse, je vous le répète, marquise, un corps aux yeux crevés dont pourtant il faut que je sois l’âme.

Madame la marquise de Pompadour, si un colonel de la troisième République s’adresse à vous, soyez bien